Améliorer l’expérience des développeurs avec OpenShift via OpenShift Do (Odo)

Karim
5 min readJan 20, 2019

OpenShift Do (Odo) est un outil CLI pour les développeurs qui écrivent, créent et déploient des applications sur OpenShift. Avec Odo, les développeurs disposent d’un outil CLI qui leur permet de développer rapidement et de manière itérative des concepts abstraits de Kubernetes et d’OpenShift, leur permettant ainsi de se concentrer sur ce qui est le plus important pour eux : le code …

Odo a été créé pour améliorer l’expérience des développeurs avec OpenShift. Les outils existants tels que oc sont plus axés sur les opérations et nécessitent une compréhension approfondie des concepts Kubernetes et OpenShift. Odo est conçu pour être simple et concis afin que vous puissiez vous concentrer sur le code plutôt que sur la façon de déployer votre application. Comme Odo peut construire et déployer votre code sur votre cluster immédiatement après que vous avez sauvegardé vos modifications, vous bénéficiez d’un retour d’information instantané et pouvez ainsi valider vos modifications en temps réel. La syntaxe et la conception d’Odo sont centrées autour de concepts déjà familiers aux développeurs, tels que : projet, application et composant.

Odo supporte plusieurs langages et frameworks tels que Node.js, Java, Ruby, Perl, PHP et Python. Je pars pour illustrer cela comme d’habitude d’une instance CentOS 7.6 dans Azure :

Je récupère le client okd depuis github :

et je lance la création de mon cluster OKD local :

Celui-çi est disponible à l’adresse URL fournie via l’IP publique de l’instance :

et je peux récupérer le binaire Odo :


sudo curl -L https://github.com/redhat-developer/odo/releases/download/v0.0.17/odo-linux-amd64 -o /usr/local/bin/odo && sudo chmod +x /usr/local/bin/odo

Je refais le test de base avec l’application Node.js en exemple fournie dans le dépôt github d’Odo :

et cela fonctionne :

Je recommence cette fois-çi en utilisant le traditionnel dépôt du fournisseur de service FranceConnect Particulier :

et le démonstrateur est également disponible après cette série de commandes via le client Odo :

Il est possible grâce au travail de Gustavo Fernandes de pouvoir tester OKD 4.0 via Docker in Docker (Dind) et une seule ligne de commande :

docker run --name oc-cluster-up -it -p 9000:9000 -v /tmp/:/tmp/ -v /var/run/docker.sock:/var/run/docker.sock gustavonalle/oc-cluster-up

La console d’OKD est alors accessible localement :

Odo est compatible avec toutes les langues ou runtimes listées dans le catalogue des types de composants OpenShift. Pour accéder aux composants, on peut utiliser le client Odo :

Comme vu auparavant, OKD peut être lié aux catalogue de services externes comme AWS Service Broker :

--

--